Les Braies

Vous pouvez, soit les acheter ici: Medievae Reproductions Historiques

Soit les confectionner vous-même

Historique des braies

Les braies sont utilisées au sein de toutes les classes sociales et n’ont cessé de se raccourcir depuis les Gaulois, qui les utilisaient comme pantalon, jusqu’à notre ère puisque dès les XV° siècle elles ressemblent déjà à un caleçon moderne. Elles deviennent également de moins en moins ample et de plus en plus discrètes.

Nous vous présentons ici un modèle pour la période qui nous intéresse, le XIV° siècle.

 

Matériel

Il s’agit d’une réalisation peu coûteuse et très simple, mais elles sont un des éléments de base du costume masculin car les chausses y seront attachées.

Matériel: Lin blanc ou écru (vêtement blanchit et souvent lavé)

Prévoir environ 1m sur 1m40 d’une seule pièce – Coutures à la main

En fonction de la période que vous reconstituez: prévoir des mesures large pour les porter ample, ou plus ajustées et raccourcies. (voir ci-après).

 

Patrons

Braies longues 1200-1400

Réalisées d’une seule pièce comme un tube, les braies sont maintenues autour de la taille par une cordelette nouée sur le devant et passée à l’intérieur d’une ceinture. (voir schéma ci-dessous). On remarque également deux encoches sur cette ceinture qui permettront d’attacher les chausses.

Les lettres indiquent les points de jonction.

patron de braies

apercu

Braies Courtes 1350-1500

 

braies courtes

patron braies courtes

Vous pouvez les réaliser d’une seule pièce ou en deux parties cousues à l’entrejambe. Rejoindre et coudre les côtés, puis un ourlet au niveau des passages de jambes.

Coudre deux oeillets pour le passage de la cordelette. Sur la partie supérieure (ceinture), coudre un ourlet large afin de pouvoir faire glisser la cordelette à l’intérieur.

 


NOTE: On peut remarquer sur certaines enluminures des sous-vêtements de couleur bleue; il est probable que les paysans qui ne pouvaient s’offrir un lin correctement blanchi les teintaient avec du guède (bleu pastel du même nom que la plante dont il est extrait).

Source: The Medieval Tailor’s Assistant

 

Laisser un commentaire