Histoire des Compagnies

Compagnies de Routiers

Les compagnies de mercenaires recrutées du XII° siècle au XIV° siècle, privées d’employeurs pendant les périodes de paix, se regroupaient en bandes appelées grandes compagnies, et vivaient au détriment des populations. Ces mercenaires étaient alors désignés comme « routiers » car appartenant à une « route » (« troupe » en français de l’époque).

Ces Routiers étaient des éléments importants dans les armées. Ces troupes de mercenaires aguerries, organisées et très mobiles pour l’époque constituaient un élément décisif dans les batailles. Elles se recrutaient parmi des étrangers de toutes nationalités.

compagnies de routiers

Bataille de Brignais (06 avril 1362) où les compagnies de routiers défièrent l’armée du Roi de France (Paris-Bnf)

Condottieres

Nés en Italie au Moyen Âge, les condottieres ou condottieri en italien (« mercenaires », de l’italien condotta, contrat de louage), sont des chefs d’armées de mercenaires.

Soldats réguliers démobilisés ou nobles en mal de gloire, ils mettent leur art de la guerre au services d’États. Leurs services sont généralement rémunérés en espèces, et parfois en terres et titres.

D’après leur condotta (engagement en italien), les condottieres devaient fournir soldats, matériel militaire et commandement. Bien souvent, leur puissance devint telle qu’ils pouvaient prendre le contrôle de la ville qu’ils servaient.

Les condottieres s’épargnaient mutuellement : tandis qu’ils rançonnaient les habitants des pays vaincus et réclamaient des sommes importantes pour prix de leurs services, ils se renvoyaient généralement leurs prisonniers sans rançon.

La grande majorité des condottieri est d’extraction noble. En effet, les compétences et la capacité financière qu’exigent la levée et le commandement d’une armée sont à cette époque liées à la noblesse, et il y a peu de grandes carrières militaires en dehors de cette classe sociale. Le principe connaît bien entendu des exceptions, notamment avec Piccinino et Muzio Attendolo qui parviennent à des situations de grand prestige grâce à leurs qualités militaires, mais leurs exemples restent des cas à part. Et si des nobles embrassent la carrière de condottieri, c’est avant tout à cause de la pression exercée par l’extension des cités, qui menace leur prestige et leur style de vie. Ce sont pour la plupart des hommes qui peuvent recruter facilement des troupes sur leurs domaines, et trouvent dans ceux ci une base de repli.

 

En savoir plus sur condottiero.free.fr 

Laisser un commentaire