Arbalete Medievale – Carquois Fin XIV° début du XV° siècle

Voici un article proposant la reconstitution de carquois pour carreaux d’arbalète

Carquois d’arbalete de Chasse

Voici tout d’abord les sources à partir desquelles nous sommes partis

Carquois d'arbalete

Crossbow Hunters, Gaston Phoebus, Livre de Chasse 1405

Arbalete medievale

Crossbow Hunters, Gaston Phoebus, Livre de Chasse 1405

Nous pouvons voir sur les deux iconographies datant du début du XV° siècle que les carquois sont en cuir et fourrure (de sanglier généralement).

On peut également voir que les pointes des carreaux sont positionnées vers le haut, de cette manière les empennages, réalisés en cuir ou en parchemin (les plumes d’oie n’étaient utilisés que pour les flèches car trop fragiles pour la puissance de l’arbalète) étaient protégés.

Notons le crochet qui pend à la ceinture sur la seconde image: il s’agit d’un système de type « levier » permettant de mettre en tension l’arc de l’arbalète (cf image ci-dessous)

Levier pour arbalete

 

D’autres modèles de carquois de chasse:

 

45

 

Carquois d’arbalete militaire

Tout d’abord, et comme toujours, les sources:

Arbalete France 1380

France 1380

1368-1424 ITALIE

1368-1424 ITALIE

Sur les deux iconographies on peut constater que cette fois le carquois est de forme rectangulaire. De la même façon que vu plus haut, les pointes sont positionnées vers le haut afin de protéger l’empennage.

Carquois arbalete Zurich

Réalisation

9

Le Saviez-Vous?

« Se tenir à carreau »

Cette expression nous vient en effet du moyen-âge, cela signifiait tout simplement se mettre à l’abri lors d’une bataille afin de ne pas être à la portée d’un carreau d’arbalète.

Aujourd’hui cette expression veut dire se tenir prêt ou être sages.

Tir d'arbalete

Laisser un commentaire